Idées de jeux traditionnels japonais

Dernière mise à jour: 10.08.22

 

Les jeux traditionnels asiatiques, notamment les jeux de stratégie et les jeux de société japonais pouvant être joués à plusieurs, sont très sollicités par les joueurs de tout âge. Ils développent la créativité et l’intelligence du joueur et figurent dans le patrimoine culturel du pays. Voici quelques exemples de jeux les plus populaires.

 

Le jeu de go

Quand on parle du Japon, le jeu de go vient en premier en tête, car c’est un jeu célèbre surtout auprès des fans de mangas. En effet, ce jeu de go traditionnel s’est fait connaître par le public à travers la série populaire intitulée Hikaru No Go de Takeshi Obata. Les jeunes ont commencé à vraiment l’apprécier après avoir suivi la série relatant l’histoire d’un écolier qui a réveillé involontairement un fantôme de Saï autrefois champion de go, en touchant accidentellement un plateau de go dans un grenier. On peut affirmer que c’est la série qui a relancé ce jeu au Japon.

Origine du jeu de go

Contrairement à ce que l’on croit, le jeu de go est d’origine chinoise, mais n’est pas un jeu du Japon. Il a été créé en Chine il y a plus de 700 ans maintenant. Il est surtout sollicité pour son aspect à la fois complexe et sérieux. Ce jeu s’est répandu au Japon et en Corée à partir du XIe siècle grâce aux moines bouddhistes chan. Chez les samouraïs, ce jeu de société japonais les aide même à s’entraîner à la stratégie militaire en adoptant les différents scénarios composant le jeu. C’est un jeu assez compliqué qui nécessite une certaine expérience avant de le maîtriser complètement. Il peut se jouer pendant des heures comme des jours selon les cas de figure.  

Les règles à respecter

Ce jeu asiatique a pour principe d’utiliser des pierres appelées goishi qui peuvent être entièrement noires ou toutes blanches. Chaque partie a donc sa propre couleur. Les joueurs devront alors à tour de rôle, poser leurs pierres sur les intersections d’un goban, une planche quadrillée. Le but de cette action est d’encercler les territoires de l’adversaire. Si les pions noirs arrivent à encercler les pierres blanches, ces dernières sont prises. Il faudra ainsi être stratège pour anticiper les places des pions du camp adverse. La partie peut durer des heures selon la performance prouvée par chaque joueur.

Le shôgi

Comme autre jeu japonais, vous trouverez également le shôgi. C’est comme un jeu d’échecs japonais qui est apprécié par des millions de joueurs.

Origine du shôgi

Comme le jeu de go, le shôgi est également originaire de Chine. Il a été conçu au VIIIe siècle et ressemble fortement au xiang-qi chinois. Il a évolué au cours du temps jusqu’au XVIe siècle où il a gardé sa forme comme on le joue actuellement. Les joueurs peuvent s’initier, s’entraîner ou encore se confronter au shôgi en jouant dans les étages du bâtiment situé à Tokyo qui a été créé par la Nihon shôgi Renmei, la fédération japonaise de shôgi. Cela prouve à quel point ce jeu est célèbre et valorisé au Japon. La chaîne NHK le diffuse même à la télé chaque semaine.

Les règles à suivre

La règle du shôgi est simple, vous devez atteindre le roi adverse en déplaçant des pièces sur un plateau carré comportant 9 cases sur 9 et de couleur neutre appelé shôgiban. En effet, les joueurs, chacun de leur côté, possède 20 pièces de même couleur et avec des kanji identiques, une écriture en japonais. Par contre, elles présentent une différence au niveau de leur orientation et des 2 rois adverses. Les pièces du joueur sont les jijin et celles de son concurrent sont les tekijin. Comme aux échecs, des pièces sont installées sur la ligne de front et d’autres restent en retrait. Pour se déplacer, il va falloir bien maîtriser le jeu.

 

Le Hanafuda

C’est un jeu de cartes japonais qui est sorti en 12 mois. Chaque mois, il y a 4 cartes comportant chacune une illustration et qui permettent de jouer à des jeux traditionnels japonais tels que le oichokabu ou le hana-awase. Chaque mois est associé à différents thèmes dont entre autres le pin, l’iris, la pivoine ou encore la pluie.

Vous pourrez donc y jouer tout au long de l’année et passer de bons moments en famille ou entre amis.

Le kendama

Parmi les jeux de société traditionnels du Japon, le kendama se trouve dans la catégorie des jeux ludiques. Bien qu’il ne soit pas aussi populaire que le jeu de go, il s’avère être très intéressant si l’on connaît les bonnes techniques pour le maîtriser et sortir gagnant du jeu.

Origine du kendama

C’est un jeu japonais inspiré du fameux bilboquet français. Il est d’origine japonaise et est apparu au XVIIIe siècle dans la ville de Nagasaki. Il obtient un brevet de manière officielle en 1919. C’est à partir des années 70 qu’il est vraiment lancé au Japon grâce à l’association japonaise de kendama.

Les règles du jeu

Il s’agit d’un jeu japonais comportant 2 plateaux appelés sarado, une partie nommée ken ou épée en français ainsi qu’une boule qui est le tama. Pour y jouer, vous devez promener le tama sur les parties du ken et sur les sarados afin de tracer des figures. Ce jeu n’est donc pas compliqué et est surtout apprécié pour son côté ludique et ses diverses stratégies.

Il existe d’autres jeux qui attirent aussi bien les jeunes que les vieux Japonais comme le puzzle jigsaw par exemple. En outre, certains préfèrent plutôt les jeux d’argent dont le pachinko où l’on retrouve souvent une ambiance bruyante et agitée. Pour information, les adeptes des jeux d’argent en ligne sont également nombreux au Japon.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES