Les règles à respecter pour bien aménager une chambre Montessori

Dernière mise à jour: 05.12.22

 

Cette approche a été développée par Maria Montessori dans le but d’aider les enfants à faire l’apprentissage de l’autonomie. Elle peut être utilisée dans plusieurs domaines et l’agencement de la maison en fait partie, plus précisément, on peut s’en inspirer pour faire l’aménagement de la chambre du bébé. Le but est de rendre la pièce à la fois esthétique, épurée et sobre. Il ne faut pas non plus oublier que plus son âge va augmenter, plus l’espace évoluera.

 

Désencombrer la chambre pour qu’elle soit zen

Le principe d’une chambre Montessori c’est qu’elle doit être au même niveau que l’enfant. Plus précisément, vous devez faire en sorte qu’il puisse accéder à ses affaires sans avoir à solliciter l’aide de ses parents. Néanmoins, il faut toujours instaurer une limite quant aux choses qu’il aura à portée de main.

Les vieux jeux dont il ne se sert plus peuvent être rangés en hauteur, bien enfermés dans des rangements, afin qu’ils ne puissent plus attirer son attention.

En ce qui concerne la couleur de la chambre de l’enfant, il est préférable que la teinte ne soit pas trop primaire, car cela pourrait détourner son attention des choses intéressantes.

Il est également très important de sécuriser la pièce, en cachant les prises par exemple, pour que l’enfant puisse explorer sa chambre en toute sérénité.

Dans les 3 années qui suivent sa naissance, il faut éviter de changer de place les affaires du petit, car durant cette période l’ordre joue un rôle très important. Une chambre Montessori suit l’évolution de l’enfant et il faut éviter de tout bouleverser pour ne pas lui faire perdre ses repères.

 

L’aménagement du coin sommeil en fonction de l’approche Montessori

–        À partir de la naissance jusqu’à 3 ans

Dans le principe Montessori, il est conseillé d’utiliser un couffin large en guise de lit durant les premiers mois. Cela va permettre à l’enfant d’être libre dans ses mouvements. Ensuite, il faudra s’assurer que le petit dorme le plus proche possible du sol en le mettant dans un coussin sur son matelas, puis en enlevant le coussin. Par ailleurs, les lits à barreaux sont à éviter pour ne pas déranger le développement de la vue de l’enfant. En effet, il a besoin d’avoir un œil sur l’ensemble de sa chambre.

Tout cela est fait dans le but de lui permettre de monter et de sortir tout seul de son lit afin qu’il puisse régler lui-même ses heures de sommeil.

Si vous n’avez aucune idée de l’organisation de la chambre du bébé, il existe une idée très simple. Mettez le matelas de sol pour bébé sur un tatami et placez un coussin d’allaitement autour du bébé. La dernière chose à éviter est de mettre un mobile dans la pièce, il ne faut surtout pas stimuler sa vision ou son ouïe.

–        Après 3 ans

Arrivée à cette période, vous pouvez soit garder le matelas au sol soit installer un lit classique si votre enfant est déjà capable de monter dessus tout seul.

Par contre, évitez les lits superposés ou mezzanines dans la chambre d’un enfant de 3 ans, car ils peuvent être difficiles à descendre et pourraient compliquer la tâche à votre petit s’il a envie d’aller aux toilettes la nuit.

 

Les composants de l’espace jeu pour le développement de la motricité

–        À partir de la naissance jusqu’à 3 mois

Durant cette période, on n’a pas besoin de grand-chose. En plus d’un tapis de chambre pour bébé neutre et moyennement moelleux, le jouet Montessori se résume à un mobile accroché à un portique. Accessoirement, vous pouvez fixer un miroir dans la chambre de l’enfant à côté du tapis d’éveil.

–        À partir de 3 mois

Si votre enfant est arrivé au stade où il peut tenir des choses à la main et peut se retourner, les hochets sont autorisés. Pour ne pas le submerger d’informations, veillez à lui donner un modèle différent à chaque fois.

L’espace dispose toujours d’un matelas, mais cette fois-ci il sera plus rigide afin de renforcer sa colonne vertébrale et pour qu’il puisse s’appuyer dessus. Le miroir est également présent et doit être suffisamment grand pour que l’enfant puisse s’y voir entièrement. Il est conseillé d’y fixer une barre de rideau pour lui permettre de s’y accrocher.

Il est aussi possible d’installer une petite bibliothèque en veillant à ce que tous les livres soient à sa portée et pour qu’il puisse voir les couvertures afin de pouvoir choisir.

–        Quand il marche

À ce stade, il peut enfin profiter des jeux et activités Montessori que vous allez mettre sur une petite étagère qui lui est accessible. Pour aider votre enfant à se repérer, jouer sur un petit tapis de sol Montessori est très utile, car cela va délimiter l’espace d’amusement.

Si vous le voulez, le matelas au sol peut être employé même jusqu’aux 12 ans de l’enfant.

Aménager un dressing à partir de 18 mois

Le choix de ses vêtements par l’enfant lui-même constitue un grand facteur de son autonomie.

Vous n’allez pas mettre à sa disposition l’ensemble de sa garde-robe, il suffit de placer à sa hauteur quelques propositions de tenues pour qu’il ait un rôle dans son quotidien.

Aidez-le à se décider en lui expliquant pour quelle raison il doit choisir un tel vêtement en fonction de la saison et de la météo. Vous devez lui apprendre à s’habiller jusqu’à ce qu’il soit indépendant.

Retenez que l’approche Montessori est personnalisable en fonction de votre temps et de vos possibilités. De plus, chacun peut avoir sa propre idée de l’aménagement d’une chambre. L’important est que vous puissiez accompagner, guider et laisser votre petit s’exercer pour qu’il puisse trouver son autonomie.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES