Contes pour enfants : astuces pour créer une histoire

Dernière mise à jour: 24.06.21

 

Les enfants adorent écouter des histoires, notamment avant de dormir. Cela permet non seulement de nourrir leur imagination mais également de développer leur faculté cognitive. Au lieu d’acheter une tonne de livres, vous pouvez vous-même créer une histoire authentique. De quoi les surprendre !

 

Trouver des idées originales

Créer une histoire peut devenir amusant une fois que l’on a pris l’habitude. Avant de vous lancer dans cette aventure, cependant, vous devez d’abord déterminer le type d’histoire à raconter et le dénouement qui pourrait faire plaisir à votre bout de chou. Une fois que vous avez quelque chose en tête, n’hésitez pas à prendre note. Pensez ensuite à les organiser selon le résultat que vous recherchez tout en tenant en compte l’âge de votre bambin. Pour vous aider dans votre retranchement, voici quelques petites idées originales.

 – Premier choix

Pour réussir à élaborer un conte pour enfant, vous pouvez puiser votre inspiration à partir de la vie réelle et des nombreuses circonstances qui s’y attachent. Vous avez la possibilité de parler de l’école, de la maison ou de raconter des situations drôles que vous avez vécues.

 – Second choix

On vous conseille également de vous baser sur les différentes questions que vos enfants vous posent régulièrement. Profitez de cet échange pour apporter les réponses à leurs interrogations à travers une histoire fantastique courte, par exemple. Il sera plus impliqué et plus à l’écoute.

 – Troisième choix

Vous désirez inventer une histoire intrigante et particulière à la fois ? Pensez à associer de nombreuses idées en vous inspirant des contes existants comme un petit mélange de cendrillon et de Harry Potter par exemple. À vous de trouver le lien entre les deux histoires, la péripétie et bien sûr la finalité. Afin de rendre la séance encore plus intéressante, vous pouvez enchanter en observant ou bien en jouant. L’ambiance sera plus agréable et amusante à la fois.  

Élaborer des histoires pour enfant : les différentes étapes à suivre

Comment écrire une histoire pour son enfant ? Mettez-vous en tête qu’il existe plusieurs manières de le faire. Dans tous les cas, sachez que vous devez respecter une structure basique comme le choix du personnage principal, la peur ou le problème auquel il sera confronté tout au long de l’aventure et bien évidemment l’étape finale qui est le dénouement.

 – Comment créer un personnage ?

Pour vous faciliter la tâche, on vous conseille d’imaginer un personnage attirant et charmant notamment sur le plan physique. Vous pouvez l’appeler comme le héros de votre conte enfant. Pour cela, choisissez entre une princesse, un pirate, un chevalier ou un personnage enfant selon votre inspiration. 

Ensuite, comme susmentionné, le personnage principal doit rencontrer des problèmes et avoir bien évidemment la capacité de les régler. Si vous voulez accentuer l’intrigue, vous pouvez faire comprendre à votre enfant que le héros ne s’en sortira pas seul. Il a donc besoin d’un ami pour le sauver. Cette raison explique pourquoi il est indispensable de créer des personnages secondaires. Ces derniers se composent non seulement des amis mais également des ennemis du héros. Pour vous guider davantage dans cette partie, nous vous proposons quelques exemples concrets :

Les amis : il s’agit ici de ceux qui sont du côté du personnage principal et qui lui prêtent main-forte durant l’aventure. Vous pouvez parler d’une fée, d’un surfeur ou encore d’un animal selon vos préférences. Souvent, le héros rencontre des amis quand il fait face à un danger.

Les vilains : ce sont les autres créatures comme les ogres ou les personnages qui se mettent à travers le chemin du héros. Ils font en sorte à ce que ce dernier n’atteigne pas son objectif principal. Ils mettent généralement le personnage central dans une situation inconfortable ou dans une rude épreuve.

Les trublions : on parle ici de ceux qui ajoutent une touche humoristique au petit conte court. N’oubliez pas de les mentionner de temps à autre pour pimenter un peu l’histoire.

Les mentors : étant donné que les personnages principaux se perdent parfois dans leurs actions, ils ont donc besoin des « sages » pour leur éclairer les lanternes.

Pensez à attribuer un prénom précis à chaque personnage afin de faire rêver davantage votre petit auditoire. Aussi, lorsque vous allez créer une histoire, veillez à toujours déterminer le but du héros ( chercher un trésor caché, sauver une princesse, venir en aide à un roi, etc) et les différents moyens pour y parvenir. Une fois que la mission est complétée, vous pouvez trouver une idée qui fait plaisir au héros comme se marier ou fêter sa réussite avec ses amis, etc. 

 – Comment définir la cible ?

Créer une histoire n’est pas toujours une mince affaire. Pour éviter les risques d’incompréhension, pensez à vous référer à l’âge de votre lectorat. Si vous voulez mettre en place une histoire pour bébé, vous n’avez pas forcément grand-chose à faire. Vous pouvez utiliser un dessin à histoire facile pour captiver l’attention du tout-petit. Mais comment raconter une histoire de ce genre de manière plus efficace ?  Pour cela, on vous conseille d’investir dans un mobile musical.

Si vous faites face à des enfants à partir de 5 ans, la tâche est plus simple. Ne creusez pas loin dans les problématiques. Pensez à des idées faciles à résoudre. Votre bout de chou fera le plaisir de vous répondre avec amusement. Vous pouvez bien sûr profiter de cette occasion pour lui faire comprendre qu’il sera bientôt grand-frère ou qu’elle sera grande-sœur. Il/elle assimilera plus facilement.

Lorsque vous vous adressez à une cible plus âgée (jusqu’à 10 ans), vous devez faire preuve d’une excellente créativité. On vous conseille surtout de vous concentrer sur des problématiques plus poussées. Pour cela, vous avez la possibilité de relater une histoire imaginaire, mystérieuse ou vous inspirer des nombreuses circonstances de la vie de tous les jours. Pour le choix du personnage, veillez à ce qu’il soit plus âgé que votre auditoire. Ainsi, ce dernier peut comprendre qu’il sera plus simple pour le héros de résoudre sa problématique.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES